Allocation d’actifs et arbitrage multi-asset
Jean-Gabriel ATTALI
Analyste quantitatif
Exane derivatives

L’objectif de ce cours est de présenter certains des outils nécessaires à la construction d’un portefeuille diversifié sur l’ensemble des grandes classes d’actif, à savoir les actions, les obligations, le crédit, les devises et les commodities. Une fois justifiée l’existence d’une prime de risque de long-terme propre à chaque classe d’actifs, nous exhiberons un certain nombre de techniques quantitatives de déterminations des facteurs de risque, comme l’analyse en composantes principales ou l’analyse factorielle. Nous veillerons à bien préciser les hypothèses sous-jacentes à chaque technique afin d’en déterminer le champ d’application. Certains actifs ne respectant pas les hypothèses traditionnelles, comme le crédit par exemple, nous amèneront naturellement à présenter les développements académiques les plus récents comme l’analyse en composantes indépendantes.
Ces approches factorielles permettront, en particulier, de construire des indices efficients visant au mieux à capter le bêta traditionnel, la plupart des grands indices de référence n’étant pas optimaux au sens rendement-risque. Elles permettront également d’exhiber quelques stratégies de gestion alternatives utilisées par certains hedge-funds et basées sur l’exposition à des facteurs alternatifs comme la taille de l’entreprise dans le monde actions ou la pente des taux dans le monde obligataire, stratégies que l’on peut rendre market-neutral en annulant l’exposition au facteur « marché ». Nous parlerons ici de bêta alternatif en ce sens qu’il s’agit de la recherche d’indexation à une source de performance récurrente et stable sous certaines conditions macro-économiques. Ces approches permettront enfin d’aborder la question de la couverture optimal d’un portefeuille contre un événement pouvant l’affecter (hausse des taux pour un portefeuille obligataire, etc.) Nous traiterons ensuite de la création de valeur à travers la recherche d’alpha par arbitrage, à savoir l’exploitation financière de déséquilibres passagers. Cette partie sera l'occasion d'aborder les méthodes économétriques d'évaluation des actifs afin d’arbitrer au sein d’une classe (platine vs or, euro vs. dollar, etc.) ou entre les classes, comme le célèbre Fed model qui établit une relation d’arbitrage de long-terme entre les actions et les obligations. La recherche du bêta, qu’il soit traditionnel ou alternatif, est une approche de long-terme dite « stratégique » tandis que la recherche d’alpha est une approche à moyen voire à court-terme dite « tactique ». Afin de déterminer une allocation d’actifs optimale, nous détaillerons finalement la méthode d'optimisation de portefeuille de Black et Litterman, qui s'inscrit dans la continuité de l'approche Markowitz, et qui permet d’intégrer des signaux tactiques dans une allocation stratégique.
Prérequis : Modèle CAPM, optimisation Markowitz, analyse en composantes principales, régression linéaire.


Références
Revenir à la page d'accueil

$LastChangedDate: 2006-06-20 14:53:59 +0200 (Mar, 20 jui 2006) $